Divers

Inauguration du Centre d’Etudes Interdisciplinaire sur le bouddhisme (CEIB) INALCO, EPHE, Collège de France, 22 mars 2017

Dans la matinée du mercredi 22 mars 2017 a eu lieu l’inauguration du Centre d’Etudes Interdisciplinaire sur le Bouddhisme (CEIB) dans les salons d’honneur de la maison mère de l’Inalco au 2 rue de Lille, qui, à l’occasion de cet événement, ont fait salle comble.

Après l’allocution de M. Jean-François Huchet, directeur de l’équipe Asies de l’Inalco, qui a évoqué la longue tradition d’études bouddhiques à l’Inalco, et a affirmé la portée de l’événement, le président du CEIB, M. Ji Zhe, maître de conférences à l’Inalco au département d’études chinoises et membre de l’IUF, est intervenu pour rappeler les missions ainsi que les grands principes présidant au fonctionnement du centre (http://asies.hypotheses.org/1096) : l’indépendance et l’autonomie, ainsi que son caractère foncièrement fédéral et ouvert.

Co-financé par trois fondations chinoises (Sheng Yen Education Foundation, Living Chan et Fo Guang Shan) dont plusieurs représentants étaient présents, le CEIB a été le fruit de l’initiative et du concours d’enseignants chercheurs de l’INALCO (Catherine Despeux, Ji Zhe), de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (Vincent Goosseart, Sylvie Hureau) et du Collège de France (Anne Cheng, Jean-Noël Robert).

L’inauguration a été suivie par une conférence (« Lin Li-kouang distinguished lecture for Buddhist Studies » puis « Cultures of Healing in Chinese Buddhism ») du professeur Stephen F. Steiner, professeur à l’université de Princeton, ainsi que par un programme de communications scientifiques prévues jusqu’au 25 mars (événements de la Semaine du CEIB).

Le lancement du CEIB intervient à un moment où la demande sociale sur la connaissance des bouddhismes nationaux d’Asie Orientale est en progression en France, et que se développent, par des approches différenciées et de plus en plus collaboratives, les études bouddhiques dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Le CEIB a vocation, sur l’impulsion de ses fondateurs, à créer à Paris et dans l’Hexagone un vaste réseau de collaborations et jouer ainsi un rôle d’entraînement au niveau national et international.

Les spécialistes d’études coréennes et les membres du Réseau d’Etudes sur la Corée se félicitent de cet événement heureux pour le développement des études bouddhiques en France, ainsi que des retombées positives prévisibles sur l’étude du bouddhisme coréen dans les années à venir, dans la mesure où les enseignants chercheurs sauront collaborer à cette nouvelle et remarquable institution.

Longue vie au CEIB !

Yannick BRUNETON
Responsable du Réseau des Études sur la Corée
Professeur des universités à l’Université Paris Diderot

Pages

Academy of Korean studies Inalco Université Paris Diderot-Paris 7 EHESS